banniere-bilan-mongolie-hustai

Bilan de la mission en Mongolie

Notre mission en Mongolie se terminant, il est temps de faire un bilan de notre expérience.

De façon générale, nous sommes très satisfaits de notre mission et nous regrettons qu’elle se termine déjà ! Nous avons l’impression qu’il y a encore plein de choses à découvrir et de rencontres à faire à Hustaï National Park !

Les positifs :

Nos deux responsables de missions (Uurnaa et Naraa) sont vraiment des gens charmants, généreux, accueillants et drôles. Nous ne regrettons pas d’avoir fait leur connaissance !

bilan-mongolie-hustai-anniv-fab

Naraa pour l’anniversaire de Fabrice

bilan-mongolie-hustai-uurnaa

Uurnaa (biologiste faune sauvage)

Participer à un programme de recherche scientifique est également très intéressant et valorisant. Même dans une période où les chevaux économisent leur énergie, nous avons pris plaisir à observer les harems. La vue était en plus magnifique et d’autres animaux passaient aussi par-là.

bilan-mongolie-hustai-observation-chevaux

Nous avons également eu pour mission de relever tous les 5 jours les caméras pièges placées un peu partout dans le parc. C’est une sortie d’environ quatre heures en van sur les sentiers pour récupérer les photos des caméras. L’occasion de voir du paysage et de rencontrer des animaux sauvages mais également d’être ballotés comme des fétus de paille à l’arrière d’un van pendant toute une après-midi !

journee-hustai-camera-trap-bushnell

Caméra Trap

bilan-mongolie-hustai-trajets-en_van

Tséthé (notre chauffeur) à la porte de l’un des 2 vans qui nous emmènent partout.

Une partie de notre travail s’est effectuée en bureau, saisir les données sur les chevaux et trier les photos des caméras trap.

bilan-mongolie-hustai-travail-bureau

Bureau des écovolontaires.

Hormis le travail, plusieurs excursions sont incluses dans l’écovolontariat :

  • une sortie d’une journée à Oulan-Bator (l’occasion de retrouver un peu la civilisation et accessoirement la wifi, et de visiter aussi les quelques lieux culturels et touristiques)
  • des balades à cheval autour du centre
  • une visite d’une famille de nomades
  • un tour du parc pour découvrir deux sites archéologiques
bilan-mongolie-hustai-temple-oulanbator

Gardan Tegchenling Monastery

journee-hustai-randonnee-cheval

PHOTO DU SITE ARCHEO – Deer Stone – Ungun Grave

Les négatifs :

Pour l’aspect un peu plus mitigé, nous avons eu du mal à trouver notre place au quotidien au centre. En effet, c’est un centre touristique qui accueille souvent des visiteurs d’un ou deux jours. Ces derniers sont souvent accompagnés d’un guide/traducteur.

Nous, nous sommes bénévoles mais logés comme des touristes. C’est bien, on a le confort, nous sommes très bien logés, servis au restaurant… Mais cela crée en même temps une distance entre nous et les employés. De plus, ceux-ci ne parlent pas anglais et nos responsables de mission ne sont pas là pour nous aider à nous intégrer au quotidien. Seule la manageuse et son assistant parlent anglais mais ils sont très occupés et n’ont pas le temps pour les bénévoles. La vie au quotidien a donc été souvent laborieuse et ce n’est que vers la fin que nous avons trouvé notre place.

Nous avons demandé à participer en cuisine au début, mais le personnel nous a dit que ce n’était pas la peine, cela dit nous avons pris l’initiative de toujours débarrasser notre table, c’était la moindre des choses. Ça a surpris les serveuses et les cuisinières au début mais ensuite c’est devenu normal.

Nous aurions aimé, mais c’est notre avis, être plus intégrés auprès du personnel, être présentés à eux, manger avec eux,…

Cela dit, le personnel est gentil et souriant malgré la barrière de la langue.

bilan-mongolie-hustai-equipe-restaurant-manageuse

L’équipe du restaurant et la manageuse.

Et nous avons eu plusieurs fois l’occasion de rencontrer le directeur, qui nous a toujours mis à l’aise en nous proposant de goûter à des plats traditionnels, de nous joindre à un groupe de « VIP » pour l’écouter faire une visite guidée du centre d’interprétation, de faire la fête avec les invités « VIP » du parc…

Il y a peut-être un autre point négatif. Nous l’avons assez peu ressenti mais ce n’est peut-être pas le cas pour d’autres bénévoles, c’est l’ennui. En effet l’observation des chevaux se fait le matin. L’après-midi est souvent libre. Nous, nous avons toujours trouvé à nous occuper car nous avons les articles à écrire, les photos à trier, des dessins à faire, et nous aimons faire des balades, mais nous imaginons que ce n’est pas forcément facile pour tout le monde de trouver à s’occuper pendant ces après-midis …

Notre cas est peut-être particulier :

A noter tout de même que nous avons été bénévoles à Hustaï National Park dans un contexte particulier :

  • C’était le début de l’hiver. Le froid ne nous permettait souvent pas de rester le matin plus de 2h30 immobiles à observer les chevaux et les biologistes avaient peut-être moins de travail sur le terrain.
  • Nous n’étions que 2 écovolontaires, le centre peut en accueillir jusqu’à 8 à la fois.
  • Nous restions un mois.
  • Dans notre vie professionnelle nous avons tous les deux un pied dans le domaine de l’environnement.
  • La responsable des écovolontaires était enceinte, étant fatiguée, c’est souvent son mari, un biologiste du centre qui nous encadrait.

 

Sans ces conditions, nous n’aurions peut-être pas eu la même expérience. Nous n’aurions peut-être pas autant côtoyé Urnaa, le biologiste, ni fait des sorties en sa compagnie pour pister et découvrir la faune du parc. Et en moins d’un mois, nous n’aurions peut-être pas eu le temps de nous rapprocher du personnel…

bilan-ecolybride-hustai-mongolie

En remerciement de notre mission, Hustaï National Park nous a offert de jolis cadeaux (un petit diplôme et une peluche de Takhi chacun)

 

Voilà ce que nous pouvons dire de cette mission. Si vous lisez ces lignes car vous vous tâtez à vous inscrire, nous espérons que cela va vous aider ! Si vous avez des questions ou un avis à rajouter sur la mission, n’hésitez pas !

Pour en savoir plus sur la mission chevaux de Przewalski en Mongolie, lisez aussi l’article « Une journée type à Hustaï ».

Cette mission d’écovolontariat est réalisée via l’association Cybelle Planète qui nous a mis en relation avec le parc d’Hustaï.

Partager : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Précédent

Sur les traces des loups…

Suivant

Nos meilleures photos de Mongolie

  1. Lionel

    Je trouve cet article très édifiant. J’espère que l’histoire de votre mission sera lu par un maximum de personnes et pourra être traduite en Anglais. (En Mongole pour le personnel d’Hustai pour qu’il puisse analyser votre ressenti)
    I love Mongolie !

  2. Lyliane

    Très belle expérience!!!! Merci pour ce partage. En espérant que tous vos articles donneront envie à d’autres de partir découvrir ce pays.

  3. Votre expérience est inspirante ,
    Vivement la prochaine étape

    • Maude

      Il va falloir patienter un peu, le changement d’univers est assez soudain, il nous faut nous imprégner de cette nouvelle mission avant de pouvoir en parler ! Mais ça ne devrait pas tarder !

  4. Foxy

    Hello! C’est un bonheur de vous suivre…
    @+ pour de nouvelles aventures !

  5. Nadine

    Merci pour ces informations, elles nous permettent de voir un peu votre vie au quotidien.
    Joli résumé de votre mission en Mongolie
    Bon vent et à bientôt des nouvelles de notre prochaine mission
    En attendant gros bisous a vous deux

Laisser un commentaire

Copyrights ©Ecolybride 2016