banniere-changement-plan-tracc

Changement de plan pour TRACC

Nous avons posté un article au début de notre séjour où l’on vous décrivait notre mission (différente de celle pour laquelle nous étions venus au départ).

Après quelques discussions avec le président de TRACC, nous avons enfin eu des explications.

Tout d’abord, TRACC a du partir de Pom Pom Island (une petite île paradisiaque, à ce qu’on nous a dit et en regardant des photos), pour venir à proximité de Kudat (qui se situe à la pointe de Bornéo) pour des raisons de sécurité car des gens ont été kidnappés (pas de panique, nous sommes en lieu sur ici) !!! Ce lieu a donc été choisi car il présente de beaux récifs coralliens avec une biodiversité importante.

Comme on vous l’a dit dans un autre article, notre mission est également très importante car elle vise la création d’un parc naturel pour la protection des coraux.

En ce qui concerne les tortues, il y a un très gros problème par ici. Il y a 10 ans, il était quasiment impossible de voir des tortues car leur effectif avait diminué considérablement en l’espace de sept ans seulement (probablement à cause de la pêche, la pollution, le commerce illégal…). On a également fait ce constat alarmant pour les requins. Un seul requin a été vu entre 2002 et 2005. On vous rassure, TRACC, travaille beaucoup pour la conservation et la protection de toutes ces espèces et des écosystèmes.

Bien que les sites où nous plongeons sont en bon état, au niveau de notre camp, les coraux ont subi une régression, les responsables du camp essayent donc de faire du reboutage. Cela consiste à prendre quelques bouts de coraux vivants et de les attacher à des caisses, des bouteilles… Une fois le tout lesté au fond de la mer, il n’y a plus qu’à espérer que le milieu soit favorable pour leur développement. Nous avons donc pour mission de retrouver ces plants de coraux pour voir leur évolution. Mais petit problème. Après plusieurs sorties (et nous étions nombreux), impossible de retrouver les bouteilles (Fabrice les a finalement trouvé il y a quelques jours, sans les chercher). Il y a eu de grosses tempêtes avant notre arrivée, qui ont probablement tout arraché et tout emporté sur leurs passages.

Préparation des bouteilles pour le corail

Préparation des bouteilles pour le corail

2e étape : Fixation de corail (vivant et ramassé au fond de l'eau) sur les caisses.

2e étape : Fixation de corail (vivant et ramassé au fond de l’eau) sur les caisses.

corail fixé !

corail fixé !

Les bouteilles retrouvées après plusieurs semaine... :(

Les bouteilles retrouvées après plusieurs semaines… :(

A cause de tous ces soucis, voilà pourquoi notre mission est différente. Cela a demandé beaucoup de temps, d’investissement personnel et d’effort de la part des responsables de TRACC et du camp. Il n’ont donc pas eu le temps de mettre à jour leur site internet pour présenter les nouvelles missions.

Bien que différent, nous sommes heureux de participer à ce projet, qui demeure essentiel pour la protection de cette biodiversité.

Depuis la mise en place du projet il y plusieurs mois, quelques raies, tortues, requins et un grand nombre de poissons ont déjà été recensés par les volontaires !

Partager : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Précédent

Quelques dessins de poisson…

Suivant

Les moments magiques

  1. Lyliane cochard

    Finalement cette mission est aussi importante que celle des tortues pour la biodiversité et vous a permis de découvrir des espèces de poissons inconnues… Faites bien attention à vous. Je pense très fort à vous et vous embrasse. A très bientôt. Gros, gros bisous.

  2. Marion

    Je ne comprends pas bien, sur un site préservé afin d’ en améliorer la biodiversité, on vous demande de jeter des bouteilles dans la mer. Il n’y a pas de pierres suffisamment lourdes pour lester les coraux?

    • Les bouteilles sont lestées par du ciment. Nous ne « jetons » pas ça comme ça. Le corail a besoin d’une base pour se fixer. Si on trouve un lieu où l’environnement permet son développement il va grandir autour et dans la bouteille ancrée sol. Il n’y a pas de pierres dans les environs on pourrait casser des rocher mais ça détruirait des habitats et on participerait à l’érosion du milieu. Là, la bouteille restera à l’intérieur de la formation de corail mais ne portera pas préjudice à l’environnement.

      • Marion

        Ah cool! Merci pour l’explication, car ça me paraissait un peu étrange au premier abord.

  3. Marion

    Continuez à nous faire partager votre aventure. Bises

Laisser un commentaire

Copyrights ©Ecolybride 2016