ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_banniere

Notre expérience en tant que staff au Costa Rica Animal Rescue Center

Durant notre mission de bénévolat au Costa Rica. Sarita, la gestionnaire et coordinatrice des bénévoles, et les fondateurs du centre nous ont demandé de rester 2 mois de plus pour faire partie du staff. Maude comme assistante coordinatrice des bénévoles et assistante biologiste et moi-même comme biologiste et responsable animalier (responsable des enrichissements, de la coordination wildlife, habilité à entrer et travailler dans les enclos des capucins et des singes araignées).

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_fab_capucin

Le choix de rester ou non n’a pas été facile car cela impliquait de réorganiser notre tour du monde, annuler les périodes de voyage, enchaîner six missions sans vraiment se reposer .

Mais finalement, nous avons accepté à condition de travailler sur d’autres projets qui nous tenaient à cœur et notamment sur le futur du centre !

Voici donc une partie de tout ce que nous avons fait pour le centre durant ces 2 derniers mois :

Gigi, l’Araçari:

article-projet-personnel-gigi

Gigi

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_panneau_gigi

Dans un précédent article, je vous avais déjà parlé de ce jeune Araçari. Mais les choses ont continué d’évoluer !

J’ai profité du temps en plus au centre pour travailler à sa réhabilitation, bien sûr avec le soutien de Maude. Et la priorité a donc été de lui construire un nouvel enclos. Il devait être plus grand pour qu’il apprenne à bien voler et éloigné pour qu’il soit le moins possible en contact avec les bénévoles et les humains en général.

Nous avons trouvé l’emplacement idéal au fond du centre entre 3 manguiers.

Une fois l’emplacement sélectionné, la question était de savoir comment construire un enclos (nous qui n’avions jamais rien construit !), mais également avec quel matériel .

Nous avons jeté notre dévolu sur le bambou pour sa résistance et sa flexibilité.

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin_6

Après avoir réalisé des « plans », nous nous sommes lancés dans la construction de cet enclos. La tâche n’a pas été facile entre le peu de bambous à notre disposition, la hauteur à laquelle nous voulions et pouvions mettre le toit (il fallait se partager l’échelle avec l’ouvrier), creuser des trous et parfois briser la roche à coups de pioche, placer trois morceaux de filets sur la structure, et bien sur les rafistoler car c’est de la récup tout ça…

Au total nous avons mis plus de 2 semaines à travailler tous les jours, toute la journée sur ce projet. Heureusement, quasiment chaque jour, quelques bénévoles venaient nous aider même pour les tâches ingrates comme creuser, scier, transporter des gros cailloux…

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin_2

Des bouts de filet récupérés à droite et à gauche pour recouvrir tout l’enclos. Des filets bourrés de trous qu’on a dû réparer !

Des bouts de filet récupérés à droite et à gauche pour recouvrir tout l'enclos. Des filets bourrés de trouts qu'on a dû réparer !

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin_5

De complexes système d’attaches pour empêcher les prédateurs d’entrer

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin

Une porte réalisée par …

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin_11

Fabrice Cochard !

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin_10

Enterrement du filet pour éviter que les prédateurs n’entrent à l’intérieur

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin_15

Enroulage du filet dans un lourd tronc d’arbre (de récupération bien sûr !). Calage du tronc et du filet avec des pierres, puis recouvrement du tout par de la terre !

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin_7

Mise ne place d’un petit bain en feuille de palmier géant.

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin_18

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin_16

Cachette à nourriture…

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_enclos_gigi_rehabilitatoin_4

Inspection avant déplacement de Gigi

Maintenant Gigi vole de mieux en mieux, il communique avec quelques Araçaris, quand ces derniers viennent dans le secteur, et il est beaucoup moins amical,…

Il est en bonne voie pour retrouver la liberté !

Carte pour le futur centre :

Une fois l’enclos de Gigi terminé, un autre gros projet nous attendait : travailler sur le futur du centre et réaliser une carte du centre. C’est à dire réfléchir aux emplacements pour les cages des animaux, la zone de réhabilitation, la quarantaine, la zone pédagogique,…

Deux cartes avaient déjà été réalisées par Sarita et l’ancien biologiste mais sans vraiment réfléchir où était le meilleur emplacement pour chaque animal, sans se concerter… Et surtout cela faisait très carte d’enfant. Seulement cette carte doit être intégrée au plan de gestion qui sera soumis au ministère pour validation des projets du centre.

Je suis donc reparti d’une carte blanche, j’ai pris les mesures sur le terrain des bâtiments, enclos, structures déjà existants. Et placé sur la carte, après consultation de tout le staff, les enclos ou « bloc » des animaux tout en pensant à la zone qui servira de réhabilitation, strictement interdite à toute personne excepté le staff, la zone « pédagogique ».

Une fois ce travail terminé, Maude a soigneusement retravaillé cette carte sur PC avec ses talents de graphiste.

Maintenant ils peuvent présenter quelque chose de propre au ministère, et travailler pour le futur du centre.

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_future_centre ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_future_centre_nursery ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_future_centre_2ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_future_centre_kinkajou

Mise en place d’un règlement pour les volontaires :

Un autre gros point noir au centre : ce sont les règles. Il n’y en a pas, enfin si, enfin c’est pas très clair tout ça. Elles sont dites des fois, ne sont écrites nulle part, pas même dans le contrat à signer, ou bien fausses ou alors tout simplement pas respectées.

Maude a donc dû faire de belles affiches récapitulant toutes les règles que les différents membres du staff voulaient mettre en place. Puis, avec l’aide de bénévoles sérieux, et totalement anglophones, elle a réécrit le livret à lire à l’arrivée au centre. Ce qui n’a pas été une basse besogne. Toutes ces règles valent pour les animaux mais également pour la vie en communauté.

Un système de punition a même été mis en place simplement afin de montrer que les règles étaient sérieuses.
Si un bénévole est surpris par le staff ne respectant pas les règles concernant le travail avec les animaux, une fois il a juste un avertissement, 2 fois il a interdiction de rentrer dans les enclos 3 jours et 3 fois il est renvoyé du centre sans remboursement.

Depuis la mise en place de ce système, il n’y a eu qu’un avertissement, le système de punition suffit à ce que les bénévoles travaillent en respectant la nature sauvage des animaux…

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_regle_centre ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_regle_centre2 ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_regle_centre_3 ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_regle_centre_4

Un livre d’enrichissement pour les animaux

L’une de nos tâches en tant que staff était de travailler également sur les enrichissements pour les animaux. Nous en avons donc mis certains en place (poissons pour capucins, paille pour singes araignées, jeux pour les perroquets,…).

De nombreux bénévoles impliqués souhaitent également apporter un plus aux animaux mais ne savent pas quoi faire, comment faire.

Nous avons donc entrepris de collecter un maximum d’idées sur internet notamment, de nos expériences précédentes,… et ainsi créer un petit livret d’enrichissements pour les animaux du centre.

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_livre_enrichissement

Malheureusement nous n’avons pas eu le temps de terminer ce projet et c’est une bénévole qui reste encore longtemps et en qui nous avons entièrement confiance qui a pris le relais pour le finaliser.

Ainsi tous les bénévoles qui souhaitent créer un enrichissement pour les animaux auront des idées et pourront eux même en trouver de nouvelles et compléter ce livret.

Marius :

Bon, il ne faut pas croire mais on travaille également directement avec les animaux, mais tous les travaux précédents étaient indispensables.

La semaine de notre prise de poste, Pierre, un bénévole sérieux et de longue date est parti. Il était en charge de Marius, un jeune paresseux handicapé (physique et sûrement également mental). Il le nourrissait à la main sur ses genoux (car Marius ne sais pas manger autrement) et lui avait construit une structure pour qu’il se remuscle (car Marius ne grimpe que rarement lui-même).

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_livre_enrichissement

Pierre et Marius

Maude a donc repris le relais sur les soins et la rééducation du paresseux. Elle a d’abord continué à utiliser la superbe structure de Pierre et à le nourrir sur elle.

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_marius_mange_maude_2 ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_marius_mange_maude

Mais petit à petit, elle a commencé à le mettre dans les arbres et à le nourrir quand il était perché sur sa branche. De plus en plus Marius accepte de manger tout en étant accroché à un arbre.

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_marius ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_marius_mange

Marius est maintenant de plus en plus indépendant, même si quelquefois il n’est pas décidé à faire son sport ou bien à manger seul.
Bien sur ce paresseux aura toujours besoin qu’on s’occupe de lui avec attention mais ces petites attentions lui ont fait énormément de bien et Maude a formé plusieurs volontaires expérimentés pour continuer à l’éduquer sur le chemin de l’indépendance !

 

Ces 2 mois en tant que staff du centre ont été très intensifs et ce fut une expérience riche, intéressante et variée avec la construction d’un enclos, le sauvetage d’animaux, des déplacements d’animaux, attraper un capucin échappé, entraînement à la sarbacane (pour tranquilliser les animaux), travailler sur le futur du centre…
Malheureusement deux mois ce n’est pas suffisant pour entreprendre tout ce que nous souhaitions pour le centre mais nous avons transmis nos idées, en espérant que certaines soient mises en place et aboutissent !

En  bonus quelques autres photos de notre travail en tant que staff…

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_paresseux_attaque_2

Résultat d’un déplacement de sloth… Le véto suivait Maude de trop près avec Mulan…

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_pareseux_attaque

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff-engoulevent_3

Arrivé d’un engoulevent blessé à l’hopital…

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_engoulevent

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_engoulevent_2

Pesée

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_engoulevent-2

Vérification du gras de l’animal

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_bebe_ecureuil_maude_2 ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_bebe_ecureuil_maude ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_bebe_ecureuil

ecolybride_costa_rica_animal_rescue_center_travail_staff_attaque_marius

Traces laissées par les pattes arrières de Marius : même handicapé, ça a de la force !

ecolybride-costa-rica-yuman-capture

Capture de Yuman après des mois à esquiver toutes nos tentatives diverses et variées ! C’est à l’aide d’une souricière géante et faite main que nous en sommes venus à bout !

Partager : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Précédent

Bilan de notre mission au Costa Rica Animal Rescue Center

Suivant

Nos meilleures photos du Costa Rica

  1. Lyliane

    Vous avez fait un sacré travail en 2 mois … Je souhaite que tout ce travail sera repris par d’autres bénévoles… Bravo!!! Je suis fière de vous. Bisous

  2. Ah oui , quel boulot accompli, vous pouvez être satisfait de tous ces plans d’actions mis en place. Vous avez été d’une grande aide à ce centre. Bravo les jeunes !!!!
    Moi aussi je suis fière d’être votre tante. Gros bisous et bon courage pour la prochaine étape,

Laisser un commentaire

Copyrights ©Ecolybride 2016