banniere-journee-type-ciwy-bolivie

Une journée type à CIWY en Bolivie

Voici, comment se passe une journée type à CIWY en Bolivie.

6h30 : Le lever

La journée commence à 6h30 quand un bénévole ou un membre du staff se promène dans le camp avec de la musique pour réveiller tout le monde (lors de notre premier jour nous avons eu le droit au « lion est mort ce soir » ça met dans l’ambiance !).

Nous avons alors 30 minutes pour nous lever, nous habiller, nous préparer et nous rendre à notre première tâche de la journée.

6h45 : Early Breakfast

S’il y a assez de bénévoles pour assurer les tâches du matin, certaines personnes sont exemptées de ces tâches car leurs félins sont très matinaux et ils doivent aller s’en occuper dès 7h.

Juste le temps pour eux d’avaler un petit déjeuner vite fait. C’est notamment le cas de Maude qui doit rejoindre son Puma Wayra, la princesse !

7h : La première tâche du matin

La première tâche que nous effectuons est la même pendant une semaine. En équipe de 2 ou 3, il faut préparer et aller donner à manger aux animaux du camp. On peut alors s’occuper des oiseaux, des pécaris, des coatis,…

ecolybride-bolivie-journee-type-ciwy-tableau-tache-semaine

Tableau des tâches de la semaine

7h30 : La seconde tâche du matin

Une fois cette tâche terminée, vers 7h30, il faut alors nous rendre à notre seconde tâche. Celle-ci change chaque jour et elle est consacrée à entretenir le camp. On peut donc se retrouver à :

  • Ratisser le camp, nettoyer le coin fumeurs et mettre les poubelles dans le hangar à poubelles (les éboueurs passent une fois tous les 2 mois au mieux)
  • Nettoyer les sanitaires et les douches (cela implique notamment d’aller récolter le PQ usagé pour aller le brûler !)
  • Nettoyer la cuisine pour animaux et vider le compost dans une profonde fosse un peu plus loin dans la jungle
  • préparer le petit déjeuner (qui consiste entre autres à courir après chaque volontaire pendant ses tâches pour savoir combien il veut d’œufs et s’il préfère à la coque ou dur !)
ecolybride-bolivie-journee-type-ciwy-tableau-tache-jour

Tableau des tâches du jour (aujourd’hui je suis chargé des douches et toilettes et Maude est à son félin du matin)

ecolybride-bolivie-journee-type-ciwy-salle-de-bain-exterieur

Les douches vues de l’extérieur…

ecolybride-bolivie-journee-type-ciwy-salle-de-bain-interieur

…Et les douches de l’intérieur (après nettoyage !)

8h : Le petit déjeuner

À 8h, quand le petit déjeuner est prêt, l’équipe en charge crie dans le camp « desayuno ! » : « breakfast ! » (à cette heure-là, Maude est déjà avec son Puma mais entend l’appel au loin tellement il est crié fort !).

Le petit déjeuner est très léger. Ce sont 2 bouts de pain par personne et une boisson chaude. Si on le souhaite, on peut avoir des œufs, que l’on doit payer en plus!

ecolybride-bolivie-journee-type-ciwy-salle-manger

Salle à manger avec Candy (un employé du centre)

8h30 : Le meeting

S’en suit alors un petit meeting pour parler des points importants, rappeler les règles, présenter les nouveaux bénévoles et dire au revoir à ceux qui partent.

C’est aussi l’occasion de fêter  les anniversaires s’il y en a. L’heureux roi de la journée doit se soumettre au rituel de se faire écraser des œufs sur la tête (un par personne) et couvrir de farine, mayonnaise et jus de tomate… Autant vous dire qu’on a été contents de ne pas fêter notre anniversaire ici !

8h45 : Félin du matin

Il est alors temps d’aller se changer une première fois (on ne garde jamais les mêmes vêtements entre les animaux du camp et les félins mais également entre 2 félins différents) et aller travailler avec son félin de la matinée.

Avant de partir, il faut bien penser à prendre la viande, l’eau, les clés, les médicaments et un téléphone. Pour les plus chanceux, le puma ou jaguar ne se trouve qu’à 10 minutes à pied sur un terrain praticable. Pour les autres, ça peut être une marche de 30 minutes dans la boue à traverser un marécage. Autant dire qu’on n’a pas envie d’oublier quelque-chose au camp !

12h30 : Le déjeuner

Nous rentrons vers 12h30 13h où le déjeuner nous attend. Ce sont des employées du centre qui cuisinent. Quand tout est prêt les bénévoles doivent sauver les assiettes des équipes qui sont retenues plus longtemps avec leur chat et qui ne sont pas encore rentrées puis on crie « lunch ! »: « almuerzo ! » pour donner le signal du repas !

Le déjeuner est le repas le plus copieux. Nous avons le choix entre 2 ou 3 plats différents mais il n’y a pas toujours assez pour tout le monde. Il ne faut pas arriver en retard.

ecolybride-bolivie-journee-type-ciwy-cuisiniere

Les cuisinières du camp

ecolybride-journee-type-ciwy-bon-repas_bolivie

Un bon repas qui nous attend

14h : Félin de l’après-midi

À 14h, il faut aller s’occuper de son second félin (quand il y a beaucoup de volontaires en saison sèche, c’est le même félin le matin et l’après-midi). Là encore il faut se changer et ne rien oublier. On rentre alors vers 17h30-18h pour prendre une bonne douche froide.

Parfois le félin dont on s’occupe prend vraiment son temps. Dans ce cas il peut arriver de rentrer 1h  ou plus après la tombée de la nuit !

18h : Tâche du soir

A 18h, quand on pense avoir terminé sa journée, on peut se retrouver avec une dernière tâche.

Cela peut être de rentrer les oiseaux pour la nuit (afin de les protéger des prédateurs). En ce qui concerne les toucans et le perroquet, c’est assez simple car ils sont coopératifs et sont généralement déjà dans leur cabane. Mais pour le nandou c’est différent. Il faut déjà le trouver, et l’appeler pour le faire venir. Généralement, il n’a pas envie de rentrer et il faut le guider à l’aide de bâtons jusqu’à sa cabane comme le ferait le gardien d’une très grosse oie. Quand il est à environ 10 mètres de sa cabane, il est encore moins décidé et il faut le pousser un peu. Délicatement ! Sinon il pince !

D’autres sont chargés de préparer le dîner (faire chauffer l’eau, remplir la thermos, sortir les couverts, allumer les bougies, sauver les plats des volontaires retenus par leur félin…). Vers 18h30, ils appellent « cena ! » : « dinner ! ». Après le repas, pour ceux qui ont la tâche du dîner ce n’est toujours pas fini, car ils doivent attendre que tout le monde ait terminé de manger pour ranger et nettoyer la vaisselle et la salle, et vider le compost. Il arrive ainsi de terminer son travail aux environs de 20h.

Le coucher :

Alors enfin il est possible d’aller se coucher sur son matelas en paille et en bâche, s’endormir avec les sons et les chants de la jungle, et tout recommencer le lendemain !

 

Les journées au Parque Ambue Ari sont très intenses. Il est très dur de trouver du temps pour soi, ne serait-ce que pour laver son linge !

 

Partager : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Précédent

Nos meilleures photos du Costa Rica

Suivant

Le camp Ambue Ari – CIWY Bolivie

  1. Lionel

    Waouh! cela me donne des frissons…

    • Maude

      Si seulement on pouvait frissonner ! Mais vu la chaleur pas possible ! :p

  2. Lyliane

    Pas terrible ce refuge. Le côté accueil des bénévoles et hygiène ça laissent à désirer…. ça donne plutôt envie de partir en courant… Quel boulot en une seule journée…
    Bisous à vous 2.

  3. Waouh!!!! Quel boulot !!!!
    Logement désuet!!!!
    Une nouvelle expérience à faire
    Bon courage et bisous

  4. yann

    Wahou. Sympa cet hôtel ! Ne surtout pas communiquer l’adresse, au risque d’une invasion de touristes…

  5. Yann COCHARD

    Waouh , Sympa ce petit hôtel !
    Et moi qui cherchais des idées de déco pour refaire ma salle de bains !…
    Bon courage à vous et bonne continuation.
    Bisous de loin

    • Fabrice

      C’est assez sympa je trouve et puis ça change un peu. Il faut savoir reconnaitre les nouvelles innovations et puis ca peut devenir tendance dans quelque temps ^^

Laisser un commentaire

Copyrights ©Ecolybride 2016