banniere-article-tortue

La vie des tortues

La vie des tortues est très complexe et intéressante, voici les dernières données que nous avons sur cet animal !

Dans l’archipel des Comores, il est possible de voir deux espèces de tortues, la Tortue verte et la tortue imbriquée.

C’est essentiellement la tortue verte que nous avons croisée ici, c’est même seulement celle-là que nous avons vue, la tortue imbriquée étant plus rare à cette période. Elle vient se reproduire plus tard dans l’année.

Pourquoi tortue verte ?

Tout simplement à cause de leur chair. En effet, les tortues vertes se nourrissent quasi exclusivement sur les herbiers marins (les tortues imbriquées vont plutôt se nourrir de coraux, méduses,…). Le processus est encore mal connu mais c’est cette consommation de phanérogames marines (plantes à fleurs) qui donne la chair verte.

ecolybride-article-tortue-verte-ponte

Tortue verte

Cycle de vie

Les tortues vont fréquenter deux zones bien distinctes au court de leur vie. Une zone de nourrissage et une zone de reproduction. Les tortues qui se reproduisent à Mohéli vont s’alimenter sur les herbiers des côtes du Mozambique par exemple et inversement. Pendant environ un an et demi à trois ans, elles vont rester sur la zone d’alimentation afin d’emmagasiner des réserves pour la période de migration et de reproduction. On appelle cela la reproduction sur capital.

Pour la première ponte de sa vie, une tortue va revenir sur son lieu de naissance, on dit que c’est une espèce phylopatrique. Si elle ne retrouve pas sa plage de naissance ou qu’elle rencontre des problèmes pour y pondre, elle peut être opportuniste et aller pondre sur une autre plage.

ecolybride-article-tortue-verte

Tortue verte

Comment une tortue retrouve sa plage de naissance ?

Les tortues possèdent un organe spécial dans la cavité nasale appelée les plumes olfactives. Lorsqu’une tortue naît, elle va enregistrer les odeurs de la plage, du sable, de la végétation,… grâce à cet organe.

Au moment de sa première ponte, elle pourra alors ressentir les odeurs qu’elle a enregistrées et venir sur la même plage. Il arrive cependant qu’une tortue fasse plusieurs fois le tour de son secteur de ponte car elle ne retrouve pas les odeurs, en fonction de sa provenance, du vent,…

Pendant longtemps les scientifiques ont émis une autre hypothèse. En effet, lorsque les bébés naissent ils ont une plaie au « ventre » ressemblant à un nombril. Ils pensaient que c’étaient grâce aux frottements de cette plaie sur le sable que les tortues se souvenaient de leur plage de naissance. Cependant il est prouvé aujourd’hui que ces frottements aident simplement à la cicatrisation du « nombril ».

Dans tous les cas, il est extrêmement déconseillé de porter un bébé tortue jusqu’à la mer. Il est essentiel qu’il parcoure la plage par lui-même.

ecolybride-article-tortue-bebe-ocean

Un bébé gagnant l’océan pour la première fois

La reproduction

Une tortue est mature sexuellement vers l’âge de 25-30 ans. Elle vient se reproduire tous les 1,5 à 3 ans.

Le moment de la reproduction est une épreuve pour la femelle. Elle va se reproduire pendant plusieurs jours avec plusieurs mâles qui se battent entre eux pour s’accoupler avec la femelle. Les mâles s’agrippent à la carapace de la femelle à l’aide de « griffes » qu’ils ont  au niveau du poignet (les plus vieilles tortues ont des trous plus profonds sur la carapace). La femelle doit alors nager pour 2, avec le poids du mâle sur son dos et retourner à la surface de temps en temps afin de respirer.

ecolybride-article-tortue-reproduction

Accouplement de tortues

ecolybride-article-tortue-griffe

Une griffe. Chez les mâles elles sont plus grandes

ecolybride-article-tortue-cicatrice-griffe

Un trou se forme à cause des griffes des mâles

ecolybride-article-tortue-cicatrice-griffe-trace

Tortue avec la cicatrice et les traces des griffes sur la carapace

Une femelle peut porter jusqu’à 400 œufs mais tous ne seront pas fécondés et pondus en même temps. Généralement cela se fait en 3 fois avec un intervalle de 14 jours entre chaque. Au moins une centaine d’œufs sont pondus dans chaque nid (120 à 130 pour les tortues vertes, jusqu’à 200 pour les tortues imbriquées).

Au moment de la ponte, une tortue va chercher un endroit propice pour déposer ses œufs. Cela peut prendre plusieurs heures. Quand elle a trouvé un endroit adéquat, elle va commencer à creuser un premier trou large et peu profond pour son corps avec ses nageoires avant, la cavité corporelle. Une fois cette cavité creusée, elle ne sera pratiquement plus visible, et sera ainsi cachée. Elle va ensuite creuser un second trou peu large avec ses nageoires postérieures, le puits de ponte, d’une profondeur de 40 à 45 centimètres. C’est dans ce dernier qu’elle va déposer ses œufs.

ecolybride-article-tortue-puit-de-ponte

Ébauche de puits de ponte

Il arrive que la tortue rencontre un obstacle quand elle creuse son nid. Si c’est le cas, elle va soit tenter un autre nid un peu plus loin, soit, si elle est trop fatiguée, repartir à la mer pour réessayer plus tard ailleurs.

Lorsque la ponte est terminée, la tortue referme le nid. Tout d’abord, elle rebouche délicatement le puits de ponte avec ses pattes arrière, puis elle s’occupe de la cavité corporelle avec ses nageoires avant. Pour cette seconde étape, elle propulse le sable loin en arrière, et progressivement elle avance tout en continuant de jeter du sable, afin de cacher le puits de ponte, et ainsi protéger les œufs des prédateurs.

ecolybride-article-tortue-nid

Nid d’une tortue (la ponte est à droite de la photo)

Il semblerait que les plus jeunes tortues, celles venant pondre pour la première fois, sont plus hasardeuses dans leur choix. Elles ont tendance à aller moins haut et dans un endroit moins protégé. Elles sont également plus craintives et peuvent abandonner leur travail plus facilement. Les plus vieilles tortues vont avoir tendance à être plus difficiles dans le choix du site de ponte sur la plage, mais sont aussi plus déterminées. Cela n’a pas été démontré scientifiquement, mais les observations portent à croire que les tortues ont une connaissance innée quant à la ponte, puis elles se perfectionnent avec l’expérience. Il y a donc aussi une connaissance acquise, malgré le fait qu’elles ne peuvent connaître le résultat réel sur le succès de ponte.

Les larmes des tortues

Au moment de la ponte, il est possible d’observer un phénomène étrange, les tortues pleurent. Cela n’est pas lié à la difficulté de la ponte,  c’est en fait qu’elles excrètent l’excédent de sel qu’elles ont dans le corps. Cependant, par ce phénomène elles peuvent risquer la déshydratation, notamment si elles tardent le matin à retourner à la mer.

ecolybride-article-tortue-deshydratation

Tortue qui boit au matin avant de retourner dans l’océan

La naissance

La première éclosion va provoquer l’éclosion des autres tortues. Elles vont ainsi toutes creuser ensemble et créer une sorte de courant leur permettant de sortir du sable. Quand les tortues sortent enfin du nid, on dit qu’il y a une émergence.

Il se peut que toutes les tortues sortent en même temps mais généralement cela se fait en 2 ou 3 fois. Environ 50 tortues vont sortir à chaque fois dans un intervalle de 72 heures.

ecolybride-article-tortue-bebe-emergence-gagne-ocean

Bébé tortue

Une émergence a lieu, la plupart du temps, entre le coucher et le lever du soleil. Pendant la nuit, elles vont se fier à la lumière de la lune pour se diriger jusqu’à la mer. Une fois qu’elles ont rejoint l’océan, les tortues vont nager quelques jours jusqu’à trouver un abri (algues dérivantes ou autres déchets flottants), et vont y rester pour se nourrir de façon opportuniste et se protéger. Après cette période, il y a très peu d’observation. Cette phase du cycle de vie de la tortue est encore mal connue. En effet, il est difficile de suivre un bébé tortue, et sur 100 bébés un seul survit. On parle alors d’années fantômes.

ecolybride-article-tortue-trace-emergence

Traces de bébés tortues qui ont gagnés l’océan durant la nuit

3 petites tortues presque à l’eau

3 petites tortues presque à l’eau

Les tortues marines sont des êtres fascinants et mystérieux. Bien qu’elles soient étudiées à travers le monde, il reste encore de nombreuses choses à découvrir, notamment ces fameuses années fantômes. Peut-être la technologie moderne, la nanotechnologie, pourront remédier à cela. Une meilleure connaissance de ces animaux permettra ainsi d’encore mieux les protéger de tous les dangers causés par l’Homme et ainsi donner la chance aux générations futures de les observer !

ecolybride-article-tortue-vague ecolybride-article-tortue-verte-avaler-ocean

Découvrez les menaces qui pèsent sur les tortues de mer en lisant cet article !

Partager : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Précédent

Itsamia, le village des tortues

Suivant

Comment aider les animaux sauvages au quotidien

  1. Lyliane

    Merci de ces commentaires très intéressants…. Pas facile la vie de tortues !!!!
    Très enrichissant ….
    Merci aussi pour les photos.
    Gros bisous

  2. Passionnant, et toujours de superbes photos !

  3. silly

    Travail de professionnel !

  4. Nono & Co

    Trop chouette!
    Bises à vous deux!

Laisser un commentaire

Copyrights ©Ecolybride 2016