19 septembre :

Hier soir, nous avons eu l’occasion de discuter avec un homme très intéressant. Lui aussi réside à la Guest House. C’est un Algérien d’un certain âge qui voyage seul. Il a fait des boulots saisonniers aux 4 coins du monde (étude de la faune en Alaska pour la pêche au saumon, mission en Antarctique, travail au Laos, en Inde…) pour profiter le reste du temps de plusieurs mois de voyage. Aujourd’hui à la retraite, il passe son temps  à l’étranger. « Le gouvernement malaisien m’a donné un Visa de 3 mois alors je vais rester 3 mois ici… », nous a-t-il dit. Fabrice et lui ont parlé manchots et skuas pendant une bonne partie de la soirée !

Ce matin, nous nous levons tôt pour aller à Santubong. Frankie nous avait dit que des navettes à destination de cette montagne partaient des grands hôtels de Kutching. Mais en arrivant à l’un d’entre eux à 7h30, nous apprenons que la première navette n’est qu’à 9h15 !!! Au-delà du fait que l’on s’est levé pour rien, ça pose problème pour notre temps de randonnée. Nous tentons de prendre un bus plus tôt, mais aujourd’hui, allez savoir pourquoi, il ne passe pas ! Nous prenons donc la navette.

Martin-triste, très courant en ville

Martin-triste (très courant en ville) – Common myna – Acridotheres tristis

Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (4)

Echelle de corde (plus photogénique que les cordes à noeuds…)

Nous arrivons au parc et commençons le trek à 10h30. Bien que nous n’aurions pas le temps d’aller jusqu’au sommet comme nous l’avions prévu, afin de voir, peut-être, des calaos, nous entamons quand même le Summit trail, en nous disant que nous rebrousserions chemin en court de route. Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (5)Certains passages doivent se descendre en rappel à l’aide de cordes à nœud, cette rando est aussi sympa que crevante ! Mais, mis à part quelques grenouilles, la faune n’est pas au rendez-vous. Nous sommes quand même époustouflés par la taille de certains arbres !

Gros arbre !

Gros arbre !

Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (16)

Drongo à raquettes

Drongo à raquettes – Greater racket-tailed drongo – Dicrurus paradiseus

Champignon

Champignon

Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (2)

Blotch-thighed torrent frog – Meritogenys poecilus

Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (3) Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (1) Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (6)Nous profitons de waterfalls pour prendre notre pique-nique dans un joli cadre. Près d’un petit abris en bois (vu la pente et les pierres glissantes, on se demande encore comment ils ont fait pour construire ce chalet ici!). Une fois le ventre rempli et les jambes rafraîchies dans les chutes, nous repartons en direction d’un plus petit trail. Les passages à la corde à nœud aidant, il ne nous faut pas longtemps pour être de nouveau totalement en nage !

Ce second trail s’avère plus facile. Nous profitons davantage des secondes waterfalls. Maude, en surchauffe, va même s’y baigner ! C’est à cet endroit que nous avons notre compte en matière de faune ! Après avoir observé une mini « murène » en pleine chasse, quelques petites écrevisses, et un animal aquatique inconnu qui ne laisse dépasser que ses moustaches sous l’eau, Fabrice fait la découverte de la journée ! En explorant les rochers alentours, il débusque un serpent ! Notre premier (et sûrement dernier) à Sarawak ! Il semble arboricole, de corps très fin, sa tête mesure 2cm. Il nous laisse largement le temps de l’observer, et, comme vous vous en doutez, de le photographier… Finalement c’est peut-être cette rencontre magique qui nous  fera trouver la suite du trail aussi facile !Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (19) Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (13)

"mini murène"

« mini murène »

Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (15)

Oriental vine snake – Ahaetulla prasina

Colybride 19-20.09.14 Santubong - Voyage Sandakan (14)

Oriental vine snake – Ahaetulla prasina

Une fois le parc fini, nous allons à notre point de rendez-vous pour notre navette de retour. Il se trouve à 5min de marche dans un luxueux complexe touristique, devant le Sarawak Culturel Village. Comme nous avons un peu de temps devant nous, nous faisons un petit tour des lieux. Terrain de golf, grand hôtel avec Spa, plage avec petit front de mer aménagé, nous sommes vraiment loin de l’univers des backpackers ! Nous n’allons pas voir le village, qui propose des spectacles de danse et de musique en costume traditionnel, nous n’avons pas le temps. Mais nous ne sommes également pas vraiment tentés, l’entrée de la zone ressemblant fortement à un décor de parc d’attraction !

Au retour à Kuching vers 18h, nous nous rendons compte que notre avion nous ramenant à Sabah le lendemain n’est pas à 18h, mais 6h ! Nous qui avions prévu de flâner tranquillement dans les rues de la capitale le samedi, nous nous retrouvons à organiser en urgence notre départ (faire les sacs, laver les fringues, trouver un chauffeur qui nous amène a l’aéroport pour 4h30, dire au revoir à Franckie, vider notre réserve de nourriture, …). Heureusement que l’on a vérifié notre vol, on a failli faire « une Violette et Antoine » (à bon entendeur… :p).

20 septembre :

Couchés à 23h éreintés par notre marche et nos préparatifs, c’est à peine 4h plus tard que nous nous levons…

C’est Moïse, l’assistant de Frankie, qui nous emmène. Nous le retrouvons, à notre grande surprise, dormant dans un canapé de la salle commune. Quelques minutes plus tard, nous nous rendons compte que Frankie, elle aussi, a fait l’effort de dormir dans un canapé pour pouvoir nous dire au revoir. Toute embrumée, elle nous offre 2 pics de porc-épic pour nous porter chance.

Aucun commentaire à faire sur le vol puisque nous dormions avant même de décoller !

A l’aéroport de KK, après un rapide second petit déjeuner à 8h, nous prenons un taxi pour rallier la gare routière. De là, notre périple vers Sandakan commence. C’est un mini bus tout pourri qui nous emmène à Inanam afin de prendre le car.

Bus rutilant pour inaman

Bus rutilant pour Inanan

Le futur sac de Fabrice (à la gare routière d'Inanam)

Le futur sac de Fabrice (à la gare routière d’Inanam)

Durant 6h30 nous traversons alors une bonne partie de Sabah.

Nous avions déjà évoqué la traversé de champs de palmiers à huile. Là, nous le vivons encore, mais plus intensément. Pendant au moins 3h de route, il n’y a que des palmiers à perte de vue. Et pire encore, aux frontières de ces grandes zones agricoles, nous sommes témoin de la déforestation de masse. Des hectares de forêt fraîchement brûlés, des arbres centenaires broyés, des dizaines de pelleteuses nivelant la montagne… C’est vraiment effrayant de voir l’ampleur de l’extension de cette agriculture de masse, sur un lieu qui était autrefois un riche écosystème… Afin de ne pas voir trop longtemps ce cauchemar écologique, nous essayons de dormir un maximum durant la traversée.

À notre arrivée à Sandakan, nous faisons la connaissance d’Otto, un jeune garçon fraîchement débarqué en Malaisie pour un voyage de plusieurs mois. Lui aussi a fait route pour Sandakan. Avec lui, nous pouvons partager la course de taxi menant au centre ville, et chercher un hôtel pas cher oú loger. Une rencontre sympathique avec ce garçon qui parle anglais, et un peu français !

En bonus :

Billets malaisiens

Billets malaisiens

Infos pratiques :

– Kuching-Santubong : il y a une ligne de bus, le premier est à 8h15 puis toutes les 2h, seul souci, certains jours ils ne passent pas du tout !
L’autre solution est de prendre les navettes qui passent par les grands hôtels (Hilton, Grand Margherita,…). Navette à 9h15, 10h20, 12h20, 14h20. 12RM/personne par trajet. Vous êtes fortement poussés à acheter en même temps votre ticket de retour sinon vous prenez le risque qu’il n’y ait pas de place pour vous le soir pour rentrer… Horaires de retour : 13h15, 15h15, 17h15. Durée du trajet : 1h.
– Entrée au parc de Santubong : 8RM/personne. Il y a 2 trails à faire et dans les deux cas, on passe a proximité de waterfalls, mais elles sont moins belles et sauvages qu’à Kubah ou Gunung Ganing et les cuvettes sont beaucoup moins profondes pour se baigner. Trail Waterfall (bleu) : fait une boucle qui part et revient à l’entrée du parc. Durée du trail : 2h. La première moitié monte et la seconde descend. Il y un pont suspendu qui passe au dessus des Waterfalls. Certains passages sont difficiles car très abruptes, il faut parfois s’aider de cordes ou d’échelles de cordes pour passer. Summit trail : relativement dure physiquement. Durée du trail : 4h pour monter, 2h30-3h pour redescendre. Nous ne sommes pas aller beaucoup plus loin que les waterfalls de ce trail, il nous est donc difficile de donner plus d’informations. On nous a dit qu’on pouvait y observer des calaos là-bas avec de la chance…
– trajet centre Kuching-aéroport de nuit : avec Moïse 30RM la course, en taxi ça aurait été 39RM
– taxi aéroport de KK-gare routière : 30RM la course. Il est possible de prendre le bus mais dans notre cas il n’y en avait pas entre 8h et 9h20…
– minibus KK-Inanam : 1RM/personne. Il n’y a pas d’horaire, le bus part quand il est plein. Temps de trajet : 25min.
– bus Inanam-Sandakan : 43RM/personne. Temps de voyage 6h avec les 2 ou 3 pauses pour se dégourdir les jambes et manger. Attention, les tickets sont placés, ne faites pas comme nous, ne les laissez pas vous donner les sièges au fond, près des toilettes !

Horaires pour le bus vers Sandakan

Horaires pour le bus vers Sandakan

Le terminal du bus est en périphérie de la ville. Ensuite il faut prendre un taxi.
– taxi terminal bus-centre ville de Sandakan : 20RM la course, durant le voyage en bus essayez de faire un groupe de 4 personnes pour partager un maximum les frais du trajet.
– hôtel Sandakan : Rose Guest House. 20RM le lit en dortoir avec ventilateur et petit déj. 42RM la chambre double avec ventilateur également. 5RM de plus par personne pour avoir l’air conditionné. Les ventilateurs ne sont pas très puissants. Wifi gratuite. Nous avons demandé à laisser nos gros sac dans l’hôtel le temps d’aller à Sépilok pour une nuit, comme beaucoup d’établissements de ce genre, les 2 femmes de l’accueil ont accepté sans soucis. Mais à notre retour, elles nous ont dit que le patron exigeait 10RM au total pour ce service.

Retrouvez les autres articles concernant les parcs nationaux de Sarawak en cliquant ici, ici, ici ou encore et là mais aussi par-ici et par-là !

Partager : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest