Bornéo est une île du Sud Est de l’Asie. D’une superficie de 736 000 km², elle est la 4ème île la plus grande sur Terre, derrière l’Australie, le Groenland, Madagascar.

L’île de Bornéo est divisée en 4 états et pays :

Sarawak au NO, est un état de Malaisie (par sa superficie)

Sabah, est le 2nd état de Malaisie, au Nord de Bornéo (lieu de notre mission)

Sultanat de Bruneï, situé entre les 2 états de appartenant à la Malaisie

Kalimantan, état appartenant à l’Indonésie

La population de Bornéo est estimée à environ 20 millions d’habitants (10 millions de malais). Avec une forte coexistence multiethnique (chinois, malais, indiens,…), de nombreuses langues sont parlées à Bornéo, les plus courantes étant le malais, le chinois et l’anglais.

De par sa position géographique, au niveau de l’Equateur, on y trouve un climat équatorial, soit un climat chaud et humide.

Sabah, dont la capitale est Kota Kinabalu, est le 2nd état de Malaisie sur Bornéo avec une superficie de 76 115 km² pour 3 millions d’habitants.

Carte de Bornéo

L’île de Bornéo, présente une biodiversité importante, elle est considérée comme l’un des sanctuaires de biodiversité les plus importants au monde (123 nouvelles espèces découvertes entre 2007 et 2010, + de 600 entre 1995 et 2010).

Selon wwf, on recense actuellement 222 espèces de mammifères (44 espèces endémiques), 420 espèces d’oiseaux (37 espèces endémiques), 100 espèces d’amphibiens et 394 espèces de poissons (19 espèces endémiques)à Bornéo.

Nous pouvons citer des espèces bien connues comme l’Orang Outang de Bornéo, l’Eléphant de Bornéo, l’Ours malais, le Varan malais, le Nasique, des tortues marines

Malheureusement, la biodiversité de cette île est mise à mal depuis de nombreuses à cause de la destruction des habitats (déforestation, destruction des coraux,…), la chasse, collecte des œufs de tortues,…

Cependant, il existe encore des gens soucieux de leur environnement. Il existe à Bornéo des centres de protection de la sauvage, qui recueillent des animaux blessés, maltraités,… afin de les soigner et essayer de les réintroduire dans leur milieu naturel (comme par exemple les Orang Outang), quand cela est possible. On peut également trouver des associations pour la conservation des milieux naturels.

Dans notre cas, nous partons avec une association consacrée à la conservation des récifs coralliens de Bornéo mais également à l’étude et la protection des tortues marines. Cette association est TRACC, pour Tropical Research And Conservation Centre. Vous pouvez retrouvez toutes les informations sur leur site http://tracc-borneo.org/ (il est en anglais)

Le but de notre mission est donc d’aider à restaurer le milieu marin de Bornéo en replantant des coraux et à suivre les populations de tortues venant pondre sur les plages, récolter les oeufs pour les incuber et ainsi éviter que la population locale ne vienne piller les nids.

Partager : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest