Étiquette : enfant

banniere-article-enfant-vie-comores

La vie aux Comores

Je suis allé aux Comores, dans l’océan Indien, au Nord de Madagascar, avec Maude et Fabrice pour étudier les tortues.

Mais j’ai aussi rencontré beaucoup de gens et j’ai pu voir un peu comment ils vivaient.

Les maisons

Aux Comores, il y a bien sur des bâtiments construits en pierre, en béton… Mais dans certains petits villages, les gens gardent un côté traditionnel et font les maisons comme autrefois.

Les habitations sont faites de bois et d’un mélange de boue séchée, de paille et de chaux. Le toit est fait de feuilles de cocotier tressées.

Il n’y a souvent que 2 pièces dans ces maisons. La chambre des parents et la chambre des enfants. Mais elles servent aussi à stocker de la nourriture, de salle à manger, de cuisine quand il pleut,…

ecolybride-article-enfant-vie-comores-tressage-feuille-cocotier-said

Tressage de feuille de cocotier

ecolybride-article-enfant-vie-comores-tressage-feuille-cocotier-maude

Maude s’est essayée au tressage

ecolybride-article-enfant-vie-comores-feuille-cocotier-tresse

Résultat après le tressage

ecolybride-article-enfant-vie-comores-toit

Après quelques jours de séchage, le toit est terminé

Il y a bien sûr l’électricité dans ces maisons. Pour cela, on utilise parfois des installations comme en France. Mais j’ai aussi vu des gens utiliser une batterie de voiture ou un générateur fonctionnant à l’essence. Et beaucoup utilisent des petits panneaux solaires. C’est moins cher pour les gens et c’est mieux pour la Nature !

ecolybride-article-enfant-vie-comores-fenetre

fenêtre d’une maison (le mur est blanc à cause de la chaux)

ecolybride-article-enfant-vie-comores-t-feuille-cocotier-resultat-maude

Maude avec son professeur (vous en pensez quoi de son tressage ?)

La cuisine

Ici les gens font la cuisine par terre et non sur une table. Pour faire cuire, ils utilisent un petit réchaud, des grilles au-dessus d’un feu de bois, et certains aliments sont directement cuits dans les braises.

ecolybride-article-enfant-vie-comores-preparation-poisson

Préparation du poisson dans la cour

ecolybride-article-enfant-vie-comores-preparation-repas

Préparation du déjeuner

ecolybride-article-enfant-vie-comores-preparation-banane

Bananes en train de frire

Pour écraser certains aliments, comme le piment, ils vont récupérer une grosse pierre et un galet, cela sert de mortier et pilon. Ils broient la nourriture en l’écrasant entre les deux.

ecolybride-article-enfant-vie-comores-moriter-pilon-preparation-piment

Pierre et galet comme mortier et pilon

Les gens n’utilisent pas non plus de table. Au moment de manger, toute la nourriture est placée au sol et tout le monde se sert avec les mains dans des plats communs. C’est très convivial et plus simple pour la vaisselle !

La nourriture

Ici on mange beaucoup de poissons, car on est à côté de la mer. Il suffit juste d’attendre le retour des pêcheurs et d’acheter directement le poisson alors qu’il est encore dans le bateau. Il n’y a pas plus frais.

Pour les fruits, les légumes, les racines (comme le manioc), la plupart des gens possèdent des champs, il leur suffit d’aller récolter ce dont ils ont besoin.

Bien sûr ils ont besoin d’acheter certains produits de base comme le riz, l’huile, la farine… Pour cela ils vont dans des petites boutiques qui sont faites en tôle. Elles se trouvent généralement derrière la maison du vendeur. Parfois la boutique se trouve directement dans la maison. Les produits à vendre sont à côté du lit du vendeur. Dans les villages des Comores, il n’y a pas de supermarché !

Une fête traditionnelle

J’ai également pu assister à une fête traditionnelle de l’île de Mohéli. C’est le tamtam du bœuf.

Alors non, on ne danse pas sur une peau de bœuf ou quelque chose dans le genre. On danse autour d’un vrai bœuf ! C’est une fête traditionnelle avant un mariage. Il y a des musiciens et à côté tous les invités et même tous les villageois qui veulent viennent danser autour du bœuf.

À un moment, je n’ai pas compris quand, le bœuf est lâché au milieu des gens. Il a couru très vite pour fuir et se cacher.

Moi j’ai plutôt regardé pendant que Fabrice y participait et dansait. C’était très marrant de le voir surtout quand le bœuf a été lâché et que Fabrice n’a rien compris à ce qu’il se passait.

ecolybride-article-enfant-vie-comores-fete-traditionnel-tamtam-boeuf

Fabrice en train de danser au tamtam du bœuf

La langue

J’ai aussi pu apprendre quelques mots de Comoriens :

Edjé ou Djédjé = Bonjour

Edjéma = Ça va ?

Karibu = Bienvenue

Ewa = oui

Niamba = tortue

Mana = bébé

Mtsanga = plage

Kwahéri = au revoir

Oukoumwémwa = bonne nuit

Marahaba = merci

Mengi = beaucoup

Poutou = piment

En résumé, l’Union des Comores est un pays très très différent de la France. Dans les campagnes, les gens ont une façon de vivre beaucoup plus simple que la nôtre. Ils ont un mode de vie très convivial et ils sont heureux de vivre de leur champ et de leur pêche ! Après avoir vécu comme eux pendant un mois, je me suis rendu compte que cela fait du bien parfois d’être loin du confort moderne !

 

 

 

comment-aider-animaux-sauvage-quand-on-est-enfant-coly-ecolybride

Comment aider les animaux sauvages au quotidien

Aider les animaux sauvages au quotidien quand on est un enfant, c’est possible !

Avec Maude et Fabrice, nous allons directement sur le terrain pour aider les animaux et la nature. Mais sais-tu qu’il est possible de protéger les animaux sauvages même à la maison ?

Il y a des dizaines de moyens d’agir ! Je vais t’expliquer !

Economise l’énergie :

Comment ?

  • Eteins et débranche les appareils électroniques (télévision, ordinateur…) quand tu as finis de t’en servir. Eteins la lumière quand tu quittes une pièce.
  • Si tu as le choix, évite la voiture. Préfère la marche, le vélo ou les transports en commun (comme le bus ou le train).

Pourquoi ?

Car pour avoir de l’électricité ou faire tourner des moteurs, il faut créer de l’énergie avec du pétrole, ou des centrales nucléaires par exemple. Cela est très mauvais pour la planète car ça pollue et participe au réchauffement climatique.

Quels animaux tu aideras :

Tu aideras énormément d’animaux car beaucoup d’entre eux subissent la pollution ou le réchauffement climatique. C’est le cas des coraux et des poissons des récifs qui sont très sensibles aux changements de température. Ou de la loutre qui  peut être empoisonnée à cause des eaux polluées. Ou encore de l’ours polaire qui a besoin du froid de la banquise pour chasser le phoque !

Limite et Recycle tes déchets :

Comment ?

  • Essaye de ne pas acheter des produits qui sont trop emballés dans des plastiques (demande à ce que le fromage ou la viande soit acheté à la coupe par exemple, ne mets pas tous les fruits dans un sac plastique, un melon par exemple n’a pas besoin de sac…)
  • En course, économise les sacs plastiques : réutilise les, ou mieux, investis dans des cabas ou un panier…
  • Trie bien les déchets à la maison. Le plastique, le papier, le carton, le verre, le métal mais aussi les ampoules, les cartouches d’encre d’imprimantes et les piles, ça se recycle !
  • Les téléphones portables aussi se recyclent! Penses-y s’ils sont cassés ou si personne ne s’en sert. Porte-les au recyclage !
  • Ne jette jamais des déchets par terre ! Mets-les à la poubelle ou garde les avec toi jusqu’à ce que tu en trouves une.
  • Si tu te promènes dans la nature, emmène un sac poubelle et un gant et ramasse les déchets que tu trouves par terre.

Pourquoi ?

Car pour fabriquer le plastique, le papier, on utilise du pétrole, des arbres… Cela pollue et des arbres sont coupés pour ça.

Parce que gérer les déchets n’est pas si facile quand ils ne sont pas recyclés. Ils sont mis dans des décharges mais s’envolent dans le vent. Ils sont aussi brûlés parfois mais cela pollue et participe au réchauffement climatique…

Les déchets qui traînent sont parfois mangés par les animaux et ceux-ci s’empoisonnent… Certains animaux se prennent aussi dans les déchets et restent coincés

Dans l’océan pacifique, tellement de déchets se sont accumulés en flottant qu’on parle d’un continent de plastique. Il est immense !

Quels animaux tu aideras ?

De nombreux animaux subissent les déchets mais ce sont surtout les animaux de la mer qui en souffrent car tous les déchets qui traînent finissent par arriver à la mer, entraînés par la pluie et les rivières. Voici quelques exemples : les dauphins se prennent dans des grands bouts de plastique et ne peuvent plus bien nager. Beaucoup d’oiseaux et de tortues mangent des déchets en croyant que c’est de la nourriture et s’étouffent.

Limite la déforestation :

Comment ?

  • Quand tu dessines ou écris, utilise les 2 côtés de ta feuille. Tu utiliseras deux fois moins de papier !
  • Évite de consommer de l’huile de palme (aussi appelée huile végétale ou matière grasse végétale). On trouve l’huile de palme dans des aliments prêts à être consommés comme : les chips, les barres de chocolat ou chocolats de noël, les biscuits, la pâte à tartiner au chocolat. Regarde les ingrédients et choisis des produits qui n’en contiennent pas !
  • Limite l’achat des produits électroniques comme les téléphones portables, les consoles de jeux, les tablettes, les ordinateurs. N’en change pas tous les ans.

Pourquoi ?

La déforestation détruit non seulement les arbres mais prive d’habitat tous les animaux qui y vivent. Ils n’ont nulle part où se cacher ou se nourrir et disparaissent.

  • Le papier est fabriqué avec du bois. Des forêts entières sont coupées pour faire du papier.
  • L’huile de palme est faite à partir de palmier à huile. Ce palmier est cultivé dans des champs gigantesques. De plus en plus de forêts tropicales en Asie et maintenant aussi en Amérique du Sud sont coupées pour faire de la place aux champs de palmiers. Les montagnes sont également rasées car ces palmiers poussent plutôt sur un sol plat.
  • Les appareils électroniques contiennent des métaux qui sont prélevés dans d’immenses mines à ciel ouvert en Afrique ou en Amérique du Sud. Pour ouvrir ces gigantesques cratères artificiels, des milliers de kilomètres carrés de jungle sont rasés…

Quels animaux tu aideras ?

Tu aideras des milliers d’animaux notamment les orangs-outans, les gibbons et les éléphants d’Asie qui perdent leur forêt à cause de l’huile de palme. Il y a aussi les gorilles et les chimpanzés qui sont victimes des mines de Coltan en Afrique et les jaguars et les perroquets qui perdent leur jungle en Amérique du Sud.

N’aide pas ceux qui capturent des animaux sauvages :

Comment ?

  • N’achète pas de poissons exotiques, d’oiseaux, de mammifères ou de reptiles sans en connaître la provenance.
  • Ne va pas au cirque s’il  présente des animaux.
  • N’achète pas d’objets issus des animaux (cuir, fourrure, objets en coquillage, dents,…)

Pourquoi ?

Parce que certains animaux sont en fait directement capturés dans la nature. Non seulement ils sont malheureux d’être capturés mais en plus, leur espèce finit par disparaître car il y a trop de captures. Pour les mammifères, ils sont souvent attrapés bébés, et la mère est tuée en défendant son petit.

Les animaux sauvages ne sont pas faits pour être en cage. Ils ont besoin d’être libre, de chasser, de se nourrir seuls, de voler, de vivre avec d’autres de leur espèce.

Les animaux de cirque vivent dans de petites cages toute leur vie et ils sont dressés par la violence pour faire des spectacles…

Si tu veux un animal, préfère plutôt un chien ou un chat, il y en a plein qui attendent d’avoir une famille à la SPA

N’achète pas d’objets issus d’animaux car souvent ils sont issus d’animaux qui ont été tués pour ça ! Un coquillage aussi est un animal vivant !

Quels animaux tu aideras ?

Là aussi tu aideras de nombreux animaux : des poissons clowns (comme Némo), des oiseaux colorés, des animaux avec de belles fourrures…

Si les braconniers n’ont plus personne qui leur achète leurs animaux, ils changeront de travail.

N’encourage pas la pêche intensive ou en eau profonde :

Comment ?

  • Fait attention à acheter des poissons qui ne sont pas issus de la pêche intensive. Préfère les poissons pêchés à la ligne par exemple.
  • N’achète pas de poissons en voie de disparition comme le thon, le saumon, la roussette, la raie…

Pourquoi ?

La pêche intensive est faite avec d’énormes chalutiers et d’immenses filets qui raclent tout sur leur passage au fond de la mer. Les filets ne font pas de distinction et pêchent même les animaux qui ne sont pas consommés comme les dauphins, les tortues, les petits poissons,… (BD à lire avec un adulte : http://www.penelope-jolicoeur.com/2013/11/prends-cinq-minutes-et-signe-copain-.html)

Certains poissons ont tellement été pêchés qu’il n’y en a presque plus dans l’océan. S’ils continuent à être pêchés ils vont bientôt complètement disparaître, c’est le cas des thons, des saumons, et de tous les poissons de la famille des requins (la roussette et la raie sont des requins).

Quels animaux tu aideras ?

Tu aideras tous les animaux vivants dans la mer ainsi que ceux qui en dépendent comme les oiseaux marins, les loutres des mers etc.

Si tu as un chien ou un chat :

Que faire ?

  • Si c’est un mâle (un garçon) fais le castrer. Si c’est une femelle (une fille) fais la opérer pour ne pas qu’elle ait de bébé.
  • Ne laisse pas ton animal sortir sans surveillance.

Pourquoi ?

Les chats et les chiens sont des carnivores et ils savent chasser. Même s’ils ont assez à manger à la maison, ils vont chasser pour jouer.

S’ils ont des bébés, cela fera encore plus d’animaux qui chassent pour jouer. De plus, il n’y a pas besoin d’avoir plus de chats ou de chiens, il y en a déjà plein qui attendent d’être adoptés dans les refuges.

Quels animaux tu aideras ?

Tu aideras tous les animaux qui se font chasser par les chats ou les chiens :

  • Les petits mammifères comme les souris, les musaraignes, les mulots, les lapins
  • Les petits reptiles comme les orvets, les petits lézards, les serpents (sais-tu que tous les serpents sont protégés en France ? Il est formellement interdit de les tuer !)
  • Tous les petits oiseaux.

Protège les hérissons !

Comment ?

  • En voiture, surtout la nuit, il ne faut pas aller trop vite pour ne pas les écraser. Attention, les hérissons vivent aussi en ville !
  • Si tu as un jardin, demande aux adultes de ne pas utiliser de produits chimiques et surtout pas d’anti-limace !
  • Dans ton jardin laisse une petite gamelle d’eau sous un buisson en été. Si tu as une mare artificielle en plastique, fait en sorte qu’un endroit ne soit pas trop en pente ou trop glissant pour qu’un petit mammifère qui tomberait dans l’eau puisse en sortir.
  • Ne laisse pas les adultes brûler de vieux tas de bois, de branches ou de feuilles en hiver ou en automne.
  • Si tu as des hérissons dans ton jardin, tu peux leur construire un lieu pour hiberner, regarde dans les livres ou sur internet !

Pourquoi ?

  • Sur la route, un hérisson est lent à traverser. S’il voit une voiture et a peur, son réflexe sera de se mettre en boule et ne plus bouger car il croira que ses piquants le protégeront des voitures. Des milliers de hérissons se font écraser sur les routes. Note que la nuit, les animaux sont plus actifs, et pas seulement les hérissons, rouler moins vite que la vitesse autorisée permet aussi d’éviter d’écraser des renards, des blaireaux, des chouettes, des chevreuils… Cela permet aussi de pouvoir mieux observer ces animaux quand ils traversent !
  • Les produits chimiques et les produits anti-limaces sont des poisons. Beaucoup de petits animaux des jardins meurent empoisonnés à cause de ces produits. Or, les hérissons mangent les limaces et les escargots ! Si les adultes ont des problèmes avec les limaces et les escargots, il vaut mieux qu’ils attirent les hérissons plutôt que de les tuer ! Ce sont eux qui pourront le mieux s’occuper du problème de limaces !
  • Les hérissons ont soif en été. Ils cherchent à boire dans les jardins, parfois ils se noient en tombant dans des mares artificielles d’où ils ne peuvent sortir…
  • En hiver, les hérissons hibernent. Ils se trouvent un tas de bois, de feuilles ou de branches et se cachent dedans pour dormir tout l’hiver. Si quelqu’un brûle le tas, le hérisson se réveillera trop tard et ne pourra échapper aux flammes ! Il n’est d’ailleurs pas le seul à dormir dans ce genre d’endroit l’hiver, il y a aussi d’autres petits mammifères, des amphibiens, des reptiles…

Aide les oiseaux !

Que faire ?

  • Construit des nichoirs pour qu’ils y fassent leur nid au printemps.
  • Mets leur une gamelle d’eau en hauteur pour qu’ils puissent s’y baigner et boire.
  • Donne leur des graines ou de la graisse en hiver quand ils ont plus de mal à trouver leur nourriture…
  • Ne détruit pas leur nid même s’il est inoccupé.
  • S’il y a de grandes vitres dans ta maison, demande à ce que des autocollants anti-collision soient collés dessus, afin que les oiseaux comprennent que c’est une vitre.

Pourquoi ?

  • Ils peuvent faire leur nid dans les nichoirs que tu fais ! Attention, cela demande parfois plusieurs années avant qu’un oiseau décide d’y faire son nid, il faut être patient !
  • Mettre une gamelle d’eau en hauteur est très utile pour eux, cela leur fait un accès à l’eau loin du sol où les prédateurs rôdent…
  • L’hiver les oiseaux ont du mal à trouver de la nourriture. Tu peux les aider un peu ! Mais attention, donne leur une nourriture adaptée, tu en trouveras en animalerie. En effet, les morceaux de pain par exemple sont en réalité très mauvais pour leur ventre !
  • Ne détruis pas les nids car ils peuvent être utilisés plusieurs années de suite ! Détruire certains nids est même interdit par la loi ! C’est le cas pour les nids des hirondelles sous les toits par exemple. Il faut payer une très grosse amende si on détruit un nid d’hirondelles…
  • Beaucoup d’oiseaux meurent en se cognant aux fenêtres car ils n’ont pas compris que c’était une vitre. Les autocollants anticollision vendus sur internet ou en jardinerie permettent que les oiseaux ne se cognent plus dans les fenêtres.

Si tu trouves un animal qui semble avoir un problème :

Que faire ?

  • Regarde le bien d’abord sans t’en approcher.
    • Vérifie s’il a vraiment un problème.
    • Parfois des animaux jeunes ou adultes ne bougent pas en croyant que tu ne les a pas vus ou alors ils font semblant d’être blessés pour que tu t’intéresses à eux et pas à leur famille, ou encore certains font les morts en croyant que tu ne t’intéresses qu’aux animaux vivants.
    • Il arrive qu’un bébé semble tout seul et abandonné mais en réalité les parents ne sont pas loin ! Éloigne-toi un moment pour voir si les parents reviennent…
  • Si l’animal a vraiment un problème, est blessé. Téléphone à un centre de faune sauvage au plus vite pour qu’ils t’aident. S’il n’y a pas de refuge près de chez toi, téléphone à un vétérinaire.
  • Assure-toi de ne pas stresser l’animal. Ne t’en approche pas inutilement, ne fait pas de bruit, ne le caresse pas… N’oublie pas qu’il est sauvage ! Pour lui tu es un prédateur qui va le tuer ! Même s’il ne le montre pas il est souvent apeuré !
  • Sache que normalement il est interdit de toucher un animal sauvage protégé même s’il a un problème.

 

Il y a énormément de choses à faire pour aider les animaux sauvages. Je ne t’ai donné que les principaux exemples, il y en a sûrement plein d’autres ! Tu ne pourras sûrement pas tous les appliquer mais si tout le monde fait de son mieux pour protéger les animaux, ça changera la vie de nombreuses espèces animales !
Il y a aussi des moyens d’agir pour éviter que les animaux domestiques ne soient plus maltraités (dans les laboratoires, les élevages, …) mais ça, c’est encore une autre histoire !

Au nom de tous les animaux sauvages de la planète, nous te remercions de nous aider !

ecolybride_quoi_sert_centre_faune_sauvage_banniere

A quoi sert un centre de faune sauvage ?

En Thaïlande, nous travaillons dans le centre de faune sauvage du WFFT (Wildlife Friend Foundation Thaïland).

Il y a des animaux sauvages mais ce n’est pas un zoo.

Lire la suite

banniere-moments-magiques

Les moments magiques

Vous avez sans doute remarqué que l’on ne raconte plus chacune de nos journées au quotidien comme on le faisait au début de notre séjour. Ce n’est pas seulement parce que l’on a plus internet aussi souvent, mais surtout parce qu’une sorte de routine s’est installée. Nous ne parlons pas de cette routine « métro, boulot, dodo », mais d’une routine un peu plus extraordinaire.

Lire la suite

Copyrights ©Ecolybride 2016